On ne vole pas qu’avec des ailes

Publié par Bab Assalam

On ne vole pas qu’avec des ailes

Un Concert-Spectacle

Synopsis
Comment les fables arabes de ma grand-mère ont-elles pu se retrouver chez Jean de la Fontaine, le plus grand fabuliste français du 17e siècle ? Où les a-t-il donc découvertes ? Quelle est l’histoire de ces histoires ?
 
Tel un détective, je pars donc sur les traces d’un livre.

Au 8e siècle, il s’appelle Le Livre de Kalîla et Dimna.
Ce mystérieux livre, traduit dans des dizaines de langues, a traversé les continents, les âges et les cultures.
Il a inspiré les plus grands écrivains, dont Jean de La Fontaine.
Aujourd’hui encore de nombreux chercheurs se questionnent à son sujet.
 
Quelle est son histoire ?   
Quel est son voyage et pourquoi ?
Que renferme-t-il donc de si précieux ?

Bab Assalam, toujours à la recherche de l’imaginaire collectif, s’empare à son tour de l’histoire fascinante de ce livre. Entre musique et théâtre, le trio virtuose, associé cette fois-ci à un comédien-marionnettiste, un vidéaste et un sound-designer, explore les musiques et les mythes d’Orient et d’Occident.

A partir de la fable de La Tortue et les deux canards, le collectif franco-syrien remonte le temps pour questionner l’origine de Kalîla et Dimna et découvrir que « nous sommes peut-être issus des mêmes histoires ».

Une adaptation pour les scolaires de 45 minutes
est également disponible ! (dès 8 ans)

En tournée

  Khaled Aljaramani oud, chant  Laurent Bastide comédien et manipulation
  Mohanad Aljaramani percussions, oud, chant   Bertrand Saugier vidéo
  Raphaël Vuillard clarinettes, live électronique  Emmanuel Sauldubois sound design, sonorisation

 

En création
  Emmeline Beaussier scénographie
  Jérôme Tournayre lumières
  Claire Truche regard extérieur

Témoignage d'une spectatrice :

«  Seule dans la rue, je regarde cette affiche “On ne vole pas qu’avec des ailes”. Hâte de quitter cette froideur pour rejoindre l’univers de Bab Assalam… Retrouver leurs instruments divers, découvrir ce spectacle qui m’a attiré par leur image, leurs clarinettes, leurs ouds, un monde musical d’ici et d’ailleurs.

Enfin, des regards amicaux et l’entrée dans la salle de spectacle. L’apaisement.

Face à moi, une énorme boule posée au sol, rassurante. Une lune, une terre, un ventre de femme enceinte.
Et la musique, trois artistes, trois hommes qui se mettent à emplir la salle de leurs notes ; le magnétisme arrive.
L’immense boule monte, devient bleue.
Un homme se met à parler, accompagné de sa vieille grand-mère. Ils se regardent, un amour infini les unit.
Il parle de l’histoire qu’elle lui racontait lorsqu’il était enfant, cette fable d’une pauvre tortue qui ne pouvait voler et de ces deux canards qui lui donnèrent cette possibilité.
Il se tait, s’assied. La musique continue, enivrante, entremêlée de sentiments de joie et de peine.

Catherine » - Givors


« Quel bonheur ! Ils nous embarquent sans ceinture de sécurité -attentions aux turbulences- dans ce voyage dans le temps et le brassage des cultures.»
Agora Francophone - Arnaud Galy 11/12/2017

On ne vole pas qu’avec des ailes
Photos M. Cavalca
Photos M. Cavalca
Photos M. Cavalca
Photos M. Cavalca
Photos M. Cavalca
Photos M. Cavalca
Photos M. Cavalca

Photos M. Cavalca

Théâtre National de NiceThéâtre National de Nice

Théâtre National de Nice

Festival d'Ambronay

Festival d'Ambronay

Philharmonie de Paris

9 › 10 mars 2019
 
 
Soutenu par la DRAC, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Ville de Lyon, SPEDIDAM et ADAMI
En coproduction avec  La Cordonnerie-SMAC et L'autre côté du Monde Production.

On ne vole pas qu’avec des ailes